Rechercher
  • Régis Bellego

Épargne, retraite, fiscalité : on fait le point pour 2021


L’année 2021 commence tout juste, nous faisons le point sur ce qui va changer ou non cette année.

  • Épargne :

Les taux de rémunération du livret A et du LDDS resteront à 0.5%, même chose pour le LEP, à 1%. Une faible rémunération qui n’a pas empêché les Français de continuer à y placer massivement leurs économies. La collecte nette sur le livret A a atteint 27 milliards d’euros sur les 11 premiers mois de 2020, contre 14 milliards recensés durant la même période en 2019. Aucune évolution n’est attendue pour l’épargne réglementée en 2021. Le taux du livret A restera à 0.50% net. Petite nouveauté pour le LEP, les détenteurs n’auront plus à envoyer à leur banque le justificatif de ressources à la fin de chaque année. Cette vérification se fera directement entre les banques et la Direction Générale des Finances Publiques.

  • Retraite :

Cette année, tous les retraités verront leur pension augmenter de 0.4%. La retraite complémentaire, quant à elle, restera inchangée jusqu’au 1er novembre 2021, au moins. Le casse-tête de la demande de retraite en ligne, ainsi que celui de la demande de la pension de réversion sera simplifié cette année. En effet, le site de la demande de retraite est mis à jour pour faciliter les demandes en ligne. Il en est de même pour le service en ligne de la pension de réversion, il ne sera plus nécessaire de transmettre son niveau de ressources.

  • Fiscalité :

La loi de finances 2021 est assez restreinte, elle apporte tout de même quelques réductions d’impôts. Tout d’abord sur le barème de l’impôt sur le revenu. En effet, le taux de la deuxième tranche diminue et passe de 14 à 11% ; les limites des tranches sont réévaluées et augmentent de 0.2%.



La réduction d’impôts Madelin ou IR-PME initialement instaurée jusqu’à fin 2020, est prolongée pour cette année. Vous pourrez donc encore investir dans les fonds comme les FIP, les FCPI ou en direct dans les PME pour obtenir une réduction correspondant à 18% de votre investissement. La durée de cette prolongation reste encore à définir.


La réduction FIP-FCPI de 25% prolongée


Cette réduction dite « Madelin » ou « IR-PME » a été portée à 25% du 10 août au 31 décembre 2020. Bonne nouvelle, il sera possible d’en profiter encore tout au long de 2021. Un décret doit venir préciser la date de début et de fin de cette prolongation, à condition que cette mesure soit bien confirmée puisqu’elle nécessite une validation de la Commission européenne concernant l’éligibilité des sociétés concernées.


Une autre réduction d’impôts est prolongée, jusqu’au 31 décembre 2023 cette fois-ci, celle de SOFICA. Cet investissement vous permet de bénéficier d’une réduction de « 30 à 48% si la société consacre au moins 10% de ses investissements à la réalisation de séries ou à l’exportation des œuvres françaises à l’étranger ».


La réduction ou crédit d’impôts pour un investissement ou travaux forestiers est prolongée jusqu’à fin 2022.

Le dispositif Pinel est prolongé jusqu’en 2024, avec, cependant, une modification apportée. L’avantage fiscal ne sera accordé qu’aux bâtiments d’habitation collectifs, et non plus aux logements individuels, pour les investissements réalisés à partir du 1er janvier 2021. À noter que les taux de réduction d’impôt seront diminués en 2023 et en 2024.


Enfin, cette année, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôts plus élevée en investissant dans la presse. Elle est passée d’un montant limite de 3 000€, pour une personne seule et 10 000€ pour un couple ; à 10 000€ pour une personne seule et 20 000€ pour un couple. De plus, un crédit d’impôts de 30% peut être accordé pour toute première souscription à un abonnement de 12 mois minimum à une publication ; d’information politique ou générale ; au maximum trimestrielle ou à un service de presse en ligne.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout